Je me réveille de la première nuit dans “la souche”. La souche n'est encore que virtuelle. La veille j'ai tracé à la craie les emplacements de deux matelas, en plein milieu de l'atelier, à l’oeil, dans le prolongement du couloir central qui distribue de part et d'autre les 10 carrés de sommeil des anciennes patientes. La céramique du sol crée les démarcations de l'espace comme sur un terrain de sport. J'ai pris le matelas d'appoint qui se trouve contre le mur devant la porte de l'atelier et l'ai déposé au centre de mon tracé bi-places. Je suis seule ce soir. En bas, dans le placard que l'on m'avait indiqué, j'ai trouvé une paire de draps et une taie d'oreiller. Je ne tique pas sur les draps d'hôpital bandés inscription bleue “ GCS DU PAYS D'AIX 2018 ”, j'ai un truc à soigner. Je dois restaurer le fusible source. J'ai attrapé une couverture bleue qui se trouvait sous l'étagère de stockage. Et j'ai bordé le matelas, avec soin. À côté j'ai placé le prototype de la première souche, un petit volcan-pieuvre en terre cuite, brut d'émaillage. Dedans j'y ai mis la lampe de chevet dont la lumière de veilleuse glisse entre les pattes. En mesurant la circonférence potentielle avec des rubans souples, cela me donne environ 9 mètres.

Extrait de Les Encorporé·e·s · Thermocline & Co 

Mue de la souche
Thermocline error 1.5
Thermocline error 1.5
Thermocline error 1.5
Thermocline error 01
Thermocline error 01
Thermocline error 01
Behind Mare Nostrum
Behind Mare Nostrum
Behind Mare Nostrum
Behind Mare Nostrum
BW teaser
Annonciation
Séjour à Podestat
Clinic owns #2
MAPNC
Les postes
Soleil
Activation mémorielle
Aliasing
Prismatic footbath
Achéiropoïètes
La fenêtre est large
Therm(in)al
Diamonded ashes ritual
Tabula Rasa

© Eleonor Klène

    Behind Mare Nostrum

    - Résidence en lazaret - Eleonor Klène et Juliette Feck pour ClimaX Photo Juliette Feck

    Go to link